Arrivée aux tranchées

Carnet page 8aLe 14 Juillet passé la
Journée dans le bois retourné le
soir de 9h arrivé a Braux -Ste -
Cohière à 1h du matin sous
la pluie.
Le 15 Juillet parti de Braux
à 4h du soir pour Vienne
la-Ville arrivé à 9h du soir.
Le 16 Juillet l’artillerie
bombarde le chemin de fer
de Vienne bombardement intense
ils bombardent nos cahutes à
11h jusqu’au soir que nous
sommes partis pour Les
Islettes ou nous sommes
arrivés à 12h de la nuit nous
occasionnant 20 tués et 100
blessés.
Le 17 Juillet passé la
journée ici.
Le 18 Juillet passé la jour-
née aux Islettes, le soir
parti pour les tranchées à
10 h arrivé a 2h du matin
au lieu dit les Meurissons
en deuxième ligne.
Le 19 Juillet passé la
journée en deuxième ligne
Le 20 Juillet passé la
journée en deuxieme ligne vers
deux heures du matin il
se priduisit une fusil-
lade avec bombes et pétards.
Le 21 Juillet passé la jour-
née en deuxième ligne.
Le 22 Juillet passé la jour-
née en deuxième ligne.
Le 23 Juillet passé le
soir à 7h en première
ligne.

Le Bombardement de Vienne-La-Ville :

Dans le JMO du 55e, il est noté que le 16 Juillet , l’artillerie allemande bombarde effectivement Vienne-la-Ville. Mais il n’est fait mention que de 3 tués et 10 blessés au niveau du régiment. Il se peut que les chiffres donnés dans le carnet concernent la totalité des pertes a Vienne-la-Ville toutes troupes confondues. Il est aussi noté que le trajet entre Moiremont et Les Islettes s’est fait en autobus, très certainement par la route entre Moiremont et St Florent-en-Argonne. L’arrivée aux tranchées le 19 Juillet se fait par Le Claon puis par le ravin des « Courtes Chausses ».

La Croupe de la Fille-Morte :

Les combats qui ont précédés l’arrivée du régiment dans ce secteur ont fait reculer les lignes françaises de 400 m . La ligne de front passant par la  « Fille Morte » à l’ouest de la cote 285 tenue par le 112e est à recréer dans sa totalité. Les soldats entreprennent donc le creusement des tranchées et la constructions de défenses provisoires pour sécuriser le secteur au plus vite. Le 3e Bataillon est affecté à droite du dispositif ( à droite du plan ci-dessous, juste à gauche de la route sur la carte ign, au niveau de la « Croix Pamart ). Le JMO relate aussi d’une fusillade violente dans la nuit du 20 au 21 juillet.


© GEOPORTAIL 2007


Le plan des tranchées du secteur fourni par le JMO ne permet pas de situer exactement l’emplacement des tranchées, on peut quand même s’imaginer la position tant les mines souterraines ont marqué les premières lignes françaises. Ces entonnoirs sont marqués sur les cartes Ign récentes ainsi que sur le plan d’époque.


JMO 55e Plans Fille-Morte
source :http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

Laissez un commentaire